URGENT :Préavis des travailleurs de ELIFES dossier en cours à la DGH. La direction de ELIFES veut manœuvrer pour licencier tous les membres du bureau exécutif du SISPOO-ELIFES.
URGENT :Les points résiduels du protocole d’accord du 14 Février 2017 tels que les anciennetés et la réintégration de certains travailleurs sont toujours d’actualité et en cours de résolution. La régularisation de la situation contractuelle des travailleurs de PROMETRIC est elle aussi en voie de résolution. Les activités de cette société ont été reconnues permanentes par le ministère de l’emploi.
URGENT : Projet de restructuration en cours à BWO en réponse à l’ivoirisation des postes irréversible dans le secteur de l’amont pétrolier. Dossier confié à la DGH
Transformation du SISPOO en confédération des syndicats du secteur pétrolier Offshore et Onshore (COSYSPOO) avec des fédérations et des syndicats de base.
Un atelier a eu lieu du 11 au 14 Juin à Grand Bassam. Il avait pour but principal de traiter de l’organisation de la sous-traitance et du contenu local dans le secteur de l’amont pétrolier. Il a regroupé toutes les personnes concernées par le sujet. C’est un pas vers la consolidation des textes de la convention du secteur de l’amont pétrolier.
Le SISPOO félicite ses membres pour leur sens aiguë de la responsabilité citoyenne et pour leurs engagements quotidien.
accords

Côte d’Ivoire signe deux accords pétroliers

accordsDeux accords de production et de partage de produits pétroliers ont été signés mardi à Abidjan entre l’Etat de Côte d’Ivoire et la compagnie américaine Exxon Mobil.

Les actes des accords ont été paraphés par le ministre ivoirien du Pétrole et de l’Energie, Adama Toungara, et la présidente du groupe Exxon Mobil, Pamela Darwin, en présence du Premier ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan.

Les contrats accordent à la compagnie pétrolière et gazière l’exploration des blocs pétroliers CI-602 et CI-603 situés au large des côtes ivoiriennes à des profondeurs situées entre 3000 et 4000 mètres de tranche d’eau, d’une superficie respective de 3874 km² pour le premier et 5543 km² pour le second.

Les contrats ont une durée maximale d’exploitation de neuf ans pour chaque bloc avec possibilité de proroger la période à 25 ans en cas de découverte commerciale.

“Avec ces deux signatures, la Côte d’Ivoire enregistre, depuis décembre 2011, 22 nouveaux contrats de partage de production pétroliers”, a indiqué M. Toungara.

Le 14 et 15 octobre, la Côte d’Ivoire a mené à Houston (Etats-Unis) une campagne de promotion de son bassin sédimentaire sous la conduite du Premier ministre Daniel Kablan Duncan en vue d’attirer les majors pétroliers en Côte d’Ivoire pour l’exploration en eaux ultraprofondes.

“Je suis particulièrement heureux de prendre part à cette cérémonie qui constitue une des retombées concrètes de l’importante mission de prospection économique que nous avons effectuée”, a indiqué le Premier ministre après la signature des contrats.

Il a rappelé que “32 sociétés pétrolières y avaient pris part parmi lesquelles, les majors pétroliers Exxon Mobil, Conoco Philips, Anadarko, pour un total de 116 participants dont 70 représentants de sociétés pétrolières”.

La signature de ces contrats constitue “un symbole, celui du retour d’Exxon Mobil qui était déjà présente en Côte d’Ivoire il y a une trentaine d’années”, a ajouté Daniel Kablan Duncan.

M. Duncan a lancé un appel “à l’ensemble des groupes pétroliers du monde” et les exhortés “vivement” à venir prendre part à la mise en valeur des blocs pétroliers en eaux ultraprofondes du bassin sédimentaire de la Côte d’Ivoire, qui constituent, selon lui, “un formidable gisement d’opportunités d’affaires”.

L’ambition de la Côte d’Ivoire est d’augmenter sa production totale de pétrole brut et de gaz naturel qui se situe à environ 60.000 barils équivalent pétrole par jour en 2014 dont 20.000 de pétrole brut, pour la porter graduellement à 100.000 puis à 200.000 barils d’ici 2020.