Le SISPOO demande à tout ses membres de participer aux différentes réunions d’information portant sur le travail temporaire et le transfert des travailleurs au sein des entreprises utilisatrices.
URGENT : un accord Administration – CNR – SISPOO, vient d’être signé ce 14/02/17 à 22h et met fin à la grève déclenchée le 07/02/17. Les champs Espoir et Baobab reprennent la production de gaz et de pétrole brut
URGENT : Le SISPOO remercie le MEPS, la MPEDER et CNR pour leurs actions constructives dans la resolution de cette crise
URGENT : Le SISPOO félicite ses membres pour leur sens aiguë de la responsabilité citoyenne

Eléments de rémunération

Le salaire constitue la base de la rémunération, contrepartie d’un travail fourni. Certains compléments peuvent s’y ajouter : primes et gratifications, avantages en nature, heures supplémentaires.Pour la plupart des salariés, le salaire est mensualisé : la somme perçue est la même quel que soit le nombre de jours travaillés dans le mois. La rémunération peut comporté plusieurs éléments en son sein dont principalement :

- Le salaire de base :

C’est la partie stable de la rémunération. Elle est fixée dans le respect des minima sociaux ou conventionnels. En Côte d’Ivoire, les salaires de base ont été revalorisés en 1998. Cette révision concerne tous les secteur d’activités.

Le salaire de base d’un travailleur est lié à sa catégorie professionnelle et son montant ne dépends pas de la volonté de l’employeur. Les salaires de base applicables dans le secteur pétrolier sont répertoriés dans la rubrique “Entreprise Pétrolières”.

Le SISPOO incite et encourage ses adhérents de vérifier l’adéquation entre leur catégorie professionnelle et le montant du salaire de base mentionné sur leur bulletin de paie. Il nous a été parfois signalé des incohérences résultant de la négligence des travailleurs à vérifier ce détail et entrainant des perte financière pour ceux-ci.

Pour télécharger le fichier des salaires de bases conventionnel cliquez-(ici). Veuillez consulter la section ‘ENTREPRISES PÉTROLIÈRES‘.

- Le sursalaire :
C’est un complément de salaire accordé à titre individuel au travailleur. Il relève du pouvoir discrétionnaire de l’employeur. Cependant, lorsqu’ il est fixé, il constitue un droit acquis pour le travailleur et l’employeur ne peut le modifier ou le supprimer sans le consentement de celui-ci.

- La prime d’ancienneté

Elle récompense la fidélité du travailleur à son entreprise. Elle fut rendue obligatoire par la convention collective Interprofessionnelle (CCI).

L’article 55 de la CCI prévoit que la prime d’ancienneté est calculéeen pourcentage sur le salaire minimum de la catégorie de classement du travailleur. Le montant de la prime d’ancienneté est de :
– 2 % après 2 années d’ancienneté
-1 % du salaire par année de service supplémentaire jusqu’à la 25ème année incluse

- Heures Supplémentaires
Les valeurs monétaires figurantes à la rubrique des heures supplémentaires correspondent à la rémunération du dépassement de la durée légale hebdomadaire du travail. L’article 51 de la CCI, donne la répartition horaire des heures supplémentaire et les majorations correspondantes. En Côte d’ivoire l’assiette de calcul des heures supplémentaires est le “Salaire Réel” comme stipulé dans l’article 51 de CCI. L’article 51 de la CCI emploie l’expression “Salaire Réel” pour souligner que la majoration ne s’applique évidemment pas au salaire minimum de la catégorie du travailleur mais au salaire qu’il perçoit réellement, y compris les accessoires inhérents à la nature du travail : sursalaire, prime de technicité, de rendement, de fonction.

Le SISPOO, attire l’attention de ses membres sur le calcul de la valeur monétaire des heures supplémentaires figurant sur leur fiche de paie. Le secteur pétrolier fut secoué ces dernières années par des conflits sociaux résultant du mauvais calcul appliqué par certaines directions des ressources humaines. Cependant, il est aujourd’hui communément accepté que dans le secteur pétrolier l’assiette de calcul des heures supplémentaires est le Salaire de base + Sursalaire + Prime d’ancienneté, et ce suite à divers protocoles d’accord entre employeurs-employés sous l’égide par le Ministère de l’énergie et du pétrole en 2014.

Diverses Primes

La rémunération dans le secteur pétrolier peut comportée diverses primes telles que les primes de risques, de gaz, de mer, salissure, etc.. Certaines de ces primes sont prévues dans la Convention Collectives Interprofessionnelle d’autres par contre sont purement et simplement lié à la nature de l’activité liée au secteur pétrolier.