URGENT :Préavis des travailleurs de ELIFES dossier en cours à la DGH. La direction de ELIFES veut manœuvrer pour licencier tous les membres du bureau exécutif du SISPOO-ELIFES.
URGENT :Les points résiduels du protocole d’accord du 14 Février 2017 tels que les anciennetés et la réintégration de certains travailleurs sont toujours d’actualité et en cours de résolution. La régularisation de la situation contractuelle des travailleurs de PROMETRIC est elle aussi en voie de résolution. Les activités de cette société ont été reconnues permanentes par le ministère de l’emploi.
URGENT : Projet de restructuration en cours à BWO en réponse à l’ivoirisation des postes irréversible dans le secteur de l’amont pétrolier. Dossier confié à la DGH
Transformation du SISPOO en confédération des syndicats du secteur pétrolier Offshore et Onshore (COSYSPOO) avec des fédérations et des syndicats de base.
Un atelier a eu lieu du 11 au 14 Juin à Grand Bassam. Il avait pour but principal de traiter de l’organisation de la sous-traitance et du contenu local dans le secteur de l’amont pétrolier. Il a regroupé toutes les personnes concernées par le sujet. C’est un pas vers la consolidation des textes de la convention du secteur de l’amont pétrolier.
Le SISPOO félicite ses membres pour leur sens aiguë de la responsabilité citoyenne et pour leurs engagements quotidien.

Embauche

En Côte d’Ivoire les employeurs peuvent embaucher directement leurs travailleurs. Ils peuvent aussi recourir aux services de bureaux de placement privés ou publics. Les entreprises peuvent aussi faire appel à du personnel extérieur dans le cadre du travail temporaire et du prêt de main-d’œuvre.

La nomenclature actuel de l’embauche dans le secteur pétrolier correspond à cette mise en œuvre. Les entreprises pétrolières embauchent directement leur personnel ou passe par des structures de placement telles que ICM, AVENCO, ARROY Entergy, OSC, SAS, Global Energy Venture, etc…

Cependant, le SISPOO souligne le fait que nombre d’embauche directe est en déclin dans le secteur pétrolier et que l’on assiste de plus en plus à la mise déplace et à l’utilisation de cabinet de placement par ces multinationales, avec pour objectif de payer des niveaux de rémunération de plus en plus bas et de maintenir les travailleurs sous un joug impérialiste avec des contrats de travail précaires. Et cela, sans respect des règles et lois en vigueur, et au vu et au su des autorités ivoiriennes et en flagrante violation du décret n° 96-194, régissant le travail temporaire.

Le SISPOO interpelle les autorités et le peuple de Côte d’Ivoire sur la politique d’embauche des multinationales pétrolières exerçant en Côte d’Ivoire, ne saurait resté inactif et laisser cette forfaiture prospérée plus longtemps.

Travailleurs embauchés via les cabinets de placement, pour mieux vous informer, téléchargez le décret n°96-194, cliquez (ici).  Et prenez contact avec le SISPOO en cas de besoin.