Le SISPOO demande à tout ses membres de participer aux différentes réunions d’information portant sur le travail temporaire et le transfert des travailleurs au sein des entreprises utilisatrices.
URGENT : un accord Administration – CNR – SISPOO, vient d’être signé ce 14/02/17 à 22h et met fin à la grève déclenchée le 07/02/17. Les champs Espoir et Baobab reprennent la production de gaz et de pétrole brut
URGENT : Le SISPOO remercie le MEPS, la MPEDER et CNR pour leurs actions constructives dans la resolution de cette crise
URGENT : Le SISPOO félicite ses membres pour leur sens aiguë de la responsabilité citoyenne

La lettre de démission

La démission permet au salarié de rompre, à son initiative, son contrat de travail à durée indéterminée. Pour être effective elle ne nécessite pas d’être motivée ni acceptée par l’employeur mais elle doit respecter certaines conditions.

- La démission recevable

La démission doit être clairement exprimée à votre employeur : il ne doit subsister aucun doute sur le fait que vous souhaitez mettre fin à votre contrat de travail à durée indéterminée.
Votre décision doit être prise librement et sans contraintes.Pour être valable, vous n’avez pas à préciser de motifs de démission à votre employeur, et elle n’a pas à être acceptée par lui.

  –  Comment démissionner ?

Selon l’article 33 de la Convention Collective Interprofessionnelle, la partie qui prend l’initiative de la rupture du contrat doit notifier sa décision par écrit àl’autre partie.(Cela marque notamment le point de départ de votre préavis). Dans tous les cas, renseignez-vous : votre contrat de travail ou votre convention collective peuvent en préciser les modalités et la durée du préavis.

En principe, une fois donnée la démission est définitive, la réintégration ne pourra se faire que sur acceptation de l’employeur.

 – Préavis en cas de démission, oui ou non ?

En principe oui. Sa durée est fixée soit:
– par la convention collective : article 34, dans ce cas , sa durée est liée à la catégorie et à l’ancienneté du travailleur au sein de l’entreprise
– par une clause du contrat de travail : elle peut prévoir un délai de préavis plus court, mais jamais plus long que celui de la convention collective.

- Quelles indemnités percevrez-vous ?

Vous n’avez droit à aucune indemnité, sauf celles qui vous sont effectivement dues :
– indemnité compensatrice de congés payés non pris
– indemnité compensatrice de préavis, si vous devez l’effectuer mais que votre employeur vous en dispense
– primes prévues par accord d’entreprise.
Exemple de lettre de démission